Non – participation des Jeunes MR au « nationaal debat national » organisé par le Jeugd Parlement Jeunesse.

Après mûre réflexion, nous avons pris la décision de ne pas participer au débat national de ce mercredi 4 mai organisé par le Jeugd Parlement Jeunesse. Cependant, cette décision mérite quelques explications.

Le Jeugd Parlement Jeunesse est une organisation sans but lucratif, politiquement neutre, faite par des jeunes et pour des jeunes. Leur but est de réduire le fossé entre les jeunes et la politique, de rapprocher les différentes communautés de notre pays et de simuler le Parlement fédéral et sa représentativité au sein de la Chambre des Représentants.

Tous les jours, nos aînés discutent, débattent et se confrontent avec les partis extrêmes (qu’ils soient de gauche ou de droite) au Parlement. Certains en font même la publicité sur internet en publiant des vidéos et en promouvant de ce fait les visions extrêmes. 
La Chambre des Représentants compte 18 élus issus du Vlaams Belang et 12 élus du PTB-PVDA. Tous les jours également, l’extrême gauche a sa place au sein des écoles dans les classes wallonnes et bruxelloises francophones. En effet, lors des débats apprentis-citoyens, COMAC, la jeunesse du PTB y est représentée.

Suite à un sondage de RTL-Ipsos/Le Soir/Het Laatste Nieuws et VTM Nieuws datant de décembre 2021, le Vlaams Belang reste le premier parti de Flandre avec 24,5% des intentions de vote. Ce parti joue la carte de la jeunesse en investissant en masse dans la communication sur les réseaux sociaux notamment via des publications sponsorisées. Les primo-votants sont clairement ciblés. Tom Van Grieken cartonne sur TikTok en banalisant des messages extrêmes. Le Vlaams Belang représente un réel danger pour notre pays, pour la Belgique fédérale que nous aimons tant et que nous défendons.

Notre devoir est de discréditer ces idées et ces propos inacceptables.  

Pour nous, il est hors de question de laisser circuler ces propositions sans contradiction. Nous devons réaffirmer nos idées en défendant nos convictions démocratiques auprès des jeunes et en soutenant une Belgique unie.

Toutes les organisations de jeunesse politiques francophones et néerlandophones étaient invitées à ce débat. Initialement prévus à la même table de débat que les Vlaams Belang Jongeren pour discuter de l’institutionnel, nous avions changé de table pour parler de l’écologie. Cependant, la majorité des organisations de jeunesse politiques francophones ont annulé leur présence et nous le déplorons. En se retirant du débat, nous offrons au Vlaams Belang Jongeren le podium espéré et un boulevard pour transmettre leurs préceptes sans objection.

Les négociations sur la modernisation du cordon sanitaire ont débuté. Elles ont pour objet de moderniser la charte de 2002 qui régit les relations entre les mandataires politiques et l’extrême droite. Nous espérons que ces discussions iront de l’avant, aboutiront à un compromis et clarifieront les participations des uns et des autres aux différents débats.

Même si notre volonté de détricoter point par point les idées extrêmes était bien présente, nous estimons que la représentativité entre OJ francophones et néerlandophones n’est plus respectée et que ce débat n’a plus le sens initial voulu.

Nous avons donc décidé d’annuler notre présence au débat de ce 4 mai.

Pour les Jeunes MR, Laura Hidalgo, Présidente.

Tu as aimé ? Alors partage

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Toi aussi, deviens membre !